Lutter contre la chenille processionnaire, le ravageur des Pins !

Classé dans : Conseils | 0

Biologie

Thaumetopoea processionea, est un papillon de nuit, gris, de 3 ou 4 cm qui ne vie que un à 2 jours le temps de se reproduire.

La femelle pond jusqu’à 200 œufs, qu’elle range dans des sortes de manchons d’écailles autour des aiguilles de Pin. Des chenilles d’à peine quelques millimètres naissent et 5 semaines après commencent à se nourrir des feuilles de l’arbre. Les chenilles vont muer 5 fois pour atteindre 4 cm de long et leur appétit devient de plus en plus grand !

Petit à petit, elles vont construire leurs nids d’hiver pour avoir un endroit chaud d’où elles ne sortiront que pour se nourrir. A partir de fin Février début Mars, elles processionnent le long du tronc pour s’enterrer et tisser leur cocon pour se transformer en chrysalide.

Au bout de quelques mois elles se métamorphosent en papillon.

nid de chenilles processionnaires échenillage
cycle de vie vie chenille processionnaire

Problème pour l’arbre hôte

Du fait de leur voracité, les chenilles ralentissent la croissance de l’arbre sur lequel elles ont construit leurs nids et affaiblissent son système immunitaire. L’arbre va perdre des aiguilles et les rameaux attaqués vont jaunir ou roussir.

Elles ne provoquent pas directement la mort de l’arbre, mais réduisent suffisamment ses défenses. D’autres parasites plus dangereux peuvent alors s’y installer…

Risques pour les hommes et animaux

La chenille est recouverte de poils urticants. Lorsqu’elle se déplace, elle en dépose sur le tronc et le vent peut aussi en disperser. Ces poils ressemblent à des sortes de harpons microscopiques qui une fois plantés dans la peau diffuse une substance urticante et allergisante. Dans le meilleur des cas cela provoque des boutons et de fortes démangeaisons, dans le pire des cas cela peut provoquer un œdème de Quincke ou un choc anaphylactique…

Comment lutter contre elles ?

Il existe 4 moyens, pour lutter contre les chenilles processionnaires :

  • L’échenillage des cocons avec une perche-sécateur. Faut-il encore que la perche soit assez longue pour accéder au nid. Il faudra impérativement brûler les nids et les chenilles une fois tombés au sol (de novembre à mars).
  • La pose de nichoir à mésanges et chauve souris dans votre jardin sur les arbres environnant. Ce sont toutes les deux de redoutables prédatrices pour consommer les chenilles ! (A installer en début d’automne).
  • Le piégeage des chenilles lorsqu’elles processionnent. Cela consiste à poser autour du tronc une sorte de “collier gouttière” qui va enfermer les chenilles dans un sachet. (A installer à partir de fin janvier).
  • Le piégeage des papillons avec des phéromones qui attire les papillons mâles et les enferment pour éviter l’accouplement. (A installer entre juillet septembre).

Si vous devez intervenir sur l’arbre parasité, protégez-vous ! Mettez des gants, visière et des habits qui vous protègent intégralement le corps. L’entreprise ACTE Élagage vous propose ces différentes techniques d’intervention pour lutter contre les chenilles processionnaires. Vous pouvez trouver tout le matériel sur le site spécialisé : HEVEA